Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises 2012, PriceMinister & La Poste, par OpinionWay : 1 petite entreprise commerciale française sur 2 est aujourd’hui sur le Net !

  • 14/09/2012
  • Communiqué
Tags : Corporate

Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises 2012, PriceMinister & La Poste, par OpinionWay : 1 petite entreprise commerciale française sur 2 est aujourd’hui sur le Net !

Près de la moitié (48%) des entreprises de moins de 50 salariés sont désormais présentes sur Internet en France. De grandes tendances apparaissent :
-      les TPME qui vendent sur le Web en font un usage plus mature,
-      l’augmentation des ventes est le premier argument qui motive les TPME,
-      celles qui n’ont pas sauté le pas ont encore un vrai besoin de pédagogie,
-      le Smartphone et l’utilité de la géolocalisation font leur apparition.

PriceMinister (http://www.priceminister.com), du Groupe Rakuten, et le Groupe La Poste (www.laposte.fr) publient aujourd’hui la troisième édition de leur « Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises », réalisé par OpinionWay*. L’objectif de ce baromètre est de mesurer l’évolution des pratiques commerciales des entreprises de moins de 50 salariés en matière d’Internet et de e-commerce. Ce troisième Baromètre a été réalisé auprès d’un échantillon de1006 entreprises.

Le commerce sur Internet, qui connaît une croissance ininterrompue à deux chiffres depuis plusieurs années, représente pour les petites entreprises de commerce de moins de 50 salariés un important gisement de développement, avec à la clé une augmentation de leur chiffre d’affaires et la création de nombreux emplois. Une solution concrète et un vrai enjeu de croissance pour l’économie française en cette période de crise.

Près de la moitié des petites entreprises sont aujourd’hui présentes sur Internet.

  • Un cap important a été franchi cette année avec une proportion des entreprises présentes sur Internet en augmentation de 13 points, à 48% :
    • 37% des entreprises ont un site vitrine.
    • 14% ont un site marchand.
    • 4% sont présentes sur une place de marché.
  • A cela s’ajoute un nombre intéressant d’entreprises désireuses de se lancer sur le Net :
    • 37% des entreprises interrogées ont déjà un site vitrine et 12% veulent en ouvrir un (soit 49% en cumulé).
    • 14% des sondés disposent déjà d’un site vitrine et 10% souhaitent en faire autant (total de 24%).
    • 4% sont déjà sur une place de marché ou un site de petites annonces et 6 % envisagent de se lancer dessus (total : 10%). 

Une évolution marquée par une préférence pour le développement des sites sur mesure réalisés des indépendants.

  • Aux questions « qui a réalisé votre site vitrine (SV)? votre site marchand ? (SM) » et « par qui pensez-vous le faire réaliser ? », les entreprises interrogées répondent :
    • En majorité : un indépendant, un proche : 35% (SV) et 30% (SM) pour celles qui ont déjà leur site, et 53% (SV) et 43% (SM) d’intentionnistes.
    • Vient ensuite : nous-mêmes ou une équipe en interne : 35% (SV) et 32% (SM), plus 27% (SV) et 30% (SM) d’intentionnistes.
    • Et enfin, une SSII, une Webagency : 30% (SV) et 38% (SM) et 20% (SV) et 27% (SM) d’intentionnistes. 
  • Les petites entreprises de commerce affichent une préférence pour le développement sur mesure de leur site qu’il s’agisse de leur site vitrine ou de leur site marchand :
    • Le développement sur-mesure est privilégié :59%(SV) et 47% (SM) en ont déjà fait le choix et67% (SV) et 59% (SM)pensent l’utiliser prochainement.
    • La solution e-commerce clé en mains : 25% (SV) et 28% (SM) l’ont utilisée et 19% (SV) et 18% (SM) pensent la choisir bientôt.
    • Loin derrière la solution open source avec respectivement 8% et 5% (SV) et 13% et 11% (SM). 

Les petits commerçants présents sur le Net font preuve de plus de maturité en matière d’e-marketing et de e-commerce. 

Les petites entreprises du commerce qui ont ou envisagent de développer un site marchand, semblent désormais maîtriser beaucoup mieux les bonnes pratiques du Web, privilégiant le référencement naturel et les réseaux sociaux pour faire connaitre leur boutique sur Internet et réalisant des promotions sur leur site identiques à celles en magasin ou spécifiques. 

  • Les entreprises disposant d’un site vitrine ou marchand privilégient l’enrichissement de contenu avec l’apport de photos et vidéos, à 59%, et le référencement naturel à 50%, chiffre en hausse de 7 points. Suivent l’e-mailing et l’échange de liens entre sites web à hauteur de 35% et la newsletter avec un usage de seulement 25%. Les campagnes de marketing direct atteignent les 24% et le référencement payant (achat de mots clés) 20%. 
  • Pour développer leur visibilité sur Internet, ces petites entreprises préfèrent faire d’avantage de démarches pouroptimiser leur référencement naturel/gratuit,à hauteur de 44%, puis faire d’avantaged’e-mailingpour 31 % d’entre elles. 
  • Elles ont accéléré cette année leur présence sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, … à 36% (+18 points) ayant bien compris l’intérêt pour elles de s’y afficher pour conquérir et fidéliser leurs clients. Loin devant les forums (16%) et les blogs (16%) qui sont pourtant en augmentation de 7 points. Et elles ne comptent plus sur les comparateurs de prix puisqu’elles n’y sont plus présentes qu’à 6%, en baisse de 4 points !
  • L’étude révèle que 41% des petites entreprises qui ont un site marchand ou sont présentes sur une place de marché réalisent des promotions sur Internet. Des promotions fréquentes et majoritairement identiques à celles proposées en magasins :
    • Une fréquence relativement élevée : toutes les semaines : 17%, tous les mois : 29%, tous les trimestres : 38%, tous les ans : 16%.
    • Les mêmes promotions qu’en magasin à 57%, 27% différenciant leurs promotions sur le web de celles de leur boutique en ville.
  • La Poste gagne encore du terrain comme solution d’expédition idéale choisie par les commerçants sur Internet, puisque 65 % des sondés choisissent au moins un produit de la Poste :
    • Colissimo, dont So Colissimo: 58%
    • Chronopost : 40%
    • La Lettre Max et autres produits de la Poste : 22%

Contre 33% pour toutes les autres livraisons express et 9% pour les Points Relais commerçants.

Des freins subsistent qui démontrent un fort besoin d’information et de pédagogie pour les commerçants qui ne vendent pas encore sur le Net. 

  • Sur les 86% d’entreprises ne disposant pas d’un site marchand, 76% affirment encore que ce n’est pas utile à leur activité. Cela démontre le besoin réel chez ces marchands d’information adaptée à leurs problématiques. Traditionnellement, ces TPME se sentent un peu « à part ». Suit loin derrière le sentiment que « personne n’a le temps de s’occuper d’un site web » : 17% (en baisse de 7 points) et que « c’est trop cher » : 11% (en baisse aussi de 5 points).
  • Le premier frein au développement d’un site marchand est aussi celui qui s’amenuise le plus, à savoir son coût, pour 69% de l’ensemble des entreprises de moins de 50 salariés,en baisse de 7 points.
  • Viennent ensuite les autres freins, plutôt en baisse :
    • La complexité de la gestion des clients et du SAV : 64%
    • La difficulté d’être visible sur Internet : 63 %
    • Les compétences en interne que cela requiert : 61%, en baisse de 6 points alors que ce chiffre avait enregistré une hausse de 9 points lors de notre précédent baromètre.
    • La complexité de la solution informatique : 61%
    • La complexité de la gestion des commandes et de l’expédition : 58%, en baisse de 5 points alors que l’an dernier on enregistrait une augmentation de 11 points.
    • La complexité de la gestion des stocks : 55 %, en baisse de 5 points.
  • Pour affiner la question du coût, nous avons demandé à toutes les entreprises sondées si :
    • un site web coûte cher à mettre en place ? Oui pour 50% des répondants.
    • un site web coûte cher à animer tout au long de l’année ? Oui pour 45%.
    • un site web coûte cher en maintenance au cours de l’année ? Oui pour 40%.

Le développement commercial est la 1ère motivation pour la création d’un site marchand. 

  • Aujourd’hui, 14% des entreprises de commerce de moins de 50 salariés font du chiffre d’affaires sur Internet, un chiffre qui a augmenté de 7 points en deux ans mais à relativiser du fait de la nature même de ces entreprises qui sont pour une partie importante (21%) des commerces de bouche, et que 9% d’entre elles ne disposent pas d’une connexion Internet dans leur établissement.
  • Sur ces 14% :
    • 1% réalisent 100% de leur chiffre d’affaires sur Internet,
    • 4% en réalisent de 11 à 99%
    • 9% en réalisent de 1 à 10%.
  • Et le développement commercial arrive en pôle position des motivations pour la création d’un site marchand.Pour les commerçants équipés, un site marchand permet  de :
    • Augmenter les ventes de leur entreprise : 70%
    • Donner plus d’infos sur leurs produits : 59%
    • Rester ouvert 24h/24 : 56%
    • Connaitre et fidéliser ses clients : 50%
    • Servir des clients lointains ou à l’étranger : 49%
    • Elargir leur offre et proposer plus de références : 40%
    • Dans le cadre de leur création d’entreprise/reconversion : 27%
    • Déstocker : 27%. 
  • Site vitrine, site marchand, place de marché : 3 objectifs différents :
    • Le site vitrine est un incontournable : pour 72% des commerces interrogés il est indispensable pour un commerce d’avoir un site vitrine (en hausse forte de 14 points) et pour 52% d’avoir un site marchand.
    • Le site marchand, un outil de conquête de clients et d’image : il permet de « toucher de nouveaux clients » (79%), il « modernise l’image de l’entreprise » (77%), « c’est la meilleure solution pour augmenter ses ventes » (51%), à égalité avec « c’est rentable ». Et seulement 47% des sondés pensent qu’un site marchand permet de fidéliser sa clientèle. Un chiffre qui révèle à son tour une certaine méconnaissance des avantages du e-commerce en la matière.
    • La place de marché représente un enjeu de développement du portefeuille de clients : elle permet de toucher de nouveaux clients (64%), c’est la meilleure solution pour augmenter ses ventes (43%) et de fidéliser sa clientèle (37%). 

Un bel optimisme et des perspectives intéressantes pour les entreprises disposant d’un site web marchand, et un nouvel enjeu avec le Smartphone ?

  • Les petites entreprises qui ont un site marchand ou sont présentes sur une place de marché pensent à 49% que leurs revenus liés à leur activité sur Internet vont augmenter, et à 43% qu’ils vont rester stables. Seuls 4 % pensent que ces revenus vont diminuer.
  • 16% de ces entreprises envisagent de recruter pour développer leurs ventes sur Internet
  • Le Smartphone fait son apparition commenouvelenjeu commercialpour toutes les TPME :
    • Pour 41% des entreprises interrogées, il est utile qu’elles soient géolocalisables avec lui.
    • Pour 28% il est utile d’avoir un site Internet optimisé pour l’accès via Smartphone.
    • Pour 21% d’avoir une application Smartphone dédiée.

 « Les petites entreprises se familiarisent de plus en plus avec Internet, comme le montrent cette année les chiffres du baromètre. Pour les commerçants qui démarrent sur le Net ou ont encore des appréhensions, les plateformes d’achat-vente comme PriceMinister sont un moyen simple et efficace de se lancer à moindre coût »  précise Pierre Kosciusko-Morizet, PDG du Groupe PriceMinister.«  D’autant que PriceMinister accompagne maintenant ses marchands professionnels, sur le modèle de Rakuten, en développant des services très personnalisés pour ceux-ci. Nous avons des équipes de consultants e-commerce qui forment et conseillent les marchands qui ouvrent boutique sur notre site pour les aider à  développer leurs ventes. »

« Le nombre de TPE/PME développant leur activité marchande sur Internet continue de croître à un rythme soutenu, mais elles sont encore nombreuses à hésiter à franchir le pas. En développant une gamme de solutions accessible, complète et adaptée à leurs besoins, Le Groupe La Poste se positionne comme le partenaire idéal des entreprises qui souhaitent développer leurs ventes sur Internet, » explique Jean-Louis Carrasco, Directeur e-Commerce au sein du Groupe La Poste. « Nous sommes présents,au travers de nos différents savoir-faire et métiers, sur l’ensemble de la chaîne de valeur du e-Commerce (création de site, campagnes webmarketing, moyens de paiements sécurisés, e-logistique, solutions de livraison) ».

 

* A propos du baromètre e-Commerce des Petites Entreprises PriceMinister/La Poste/OpinionWay
Le Baromètre E-Commerce des Petites Entreprises PriceMinister/La Poste est une étude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1006 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés, en « commerce » et « industrie de biens de consommation ». Les interviews ont été réalisées du 27 juin au 12 juillet 2012 sur un mode d’interrogation téléphonique sur système CATI (Computer Assisted Telephone Interview). OpinionWay a réalisé ce projet /cette étude en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252. L’édition 2012 est la troisième vague de ce Baromètre.

A propos de PriceMinister.com :

Créé par Pierre Kosciusko-Morizet, Pierre Krings, Justin Ziegler et Olivier Mathiot, PriceMinister est le leader européen de l’Achat-Vente Garanti sur Internet avec http://www.priceminister.com, lancé en janvier 2001, renforcé des 3 pôles d'activité autour de l'Automobile (Priceministerauto.com), du Voyage (Voyagermoinscher.com) et de l'e-mail marketing. Les 16 millions de membres proposent près de 200 millions de produits sur le site (septembre 2012). En juin 2010, PriceMinister a rejoint le Groupe japonais Rakuten, acteur global majeur du e-commerce, et développe sa plateforme d'intermédiation commerciale fixe et mobile à destination des vendeurs professionnels, avec la galerie des SuperBoutiques et le programme de fidélisation SuperPoints.

Kit média : http://www.priceminister.com/op/logo-pm

 

LE GROUPE PRICEMINISTER

** Achat/Vente Garanti, France, Espagne **

http://www.priceminister.com * http://www.priceminister.es *

** AUTO ** http://www.priceministerauto.com

** VOYAGE ** http://www.voyagermoinscher.com * http://www.billetmoinscher.com

A propos du Groupe La Poste (www.laposte.fr) :

Société anonyme à capitaux 100 % publics depuis le 1er mars 2010, La Poste est un modèle original de groupe multi-métiers structuré autour de quatre activités : le Courrier, le Colis/Express, La Banque Postale et l’Enseigne La Poste. Chaque année, les 17 000 points de contact de La Poste accueillent 45 millions de clients particuliers et 3,5 millions de clients entreprises. L’appareil industriel de La Poste lui permet de traiter et d’acheminer 25,6 milliards d’objets par an. En 2011, le groupe La Poste a réalisé un chiffre d’affaires de 21,3 milliards d’euros et emploie plus de 268 000 collaborateurs. A l’horizon 2015, Le Groupe La Poste a pour ambition de devenir un leader européen dans les services de proximité postaux et financiers. Fidèle à ses valeurs et à ses missions de service public, fort de l’engagement de l’ensemble des postiers, le groupe La Poste veut être une référence de la modernité publique.

 

Contacts presse :

Estelle MONRAISSE - PriceMinister
Tél. : 06 60 41 81 52 -  altercom@club-internet.fr   

David DRUJON – Groupe La Poste
Tél. : 01 55 44 22 36 - david2.drujon@laposte.fr

Pied de page