Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

Les PDG de 65 postes réunis à Paris pour réfléchir à l'avenir du secteur postal

Groupe

Dans cette période de profonde transformation des postes, l'Union postale universelle organise le premier Forum mondial des directeurs généraux à Paris le 6 septembre 2016. Le Groupe La Poste accueillera les PDG de 65 postes réunis pour réfléchir ensemble à l'évolution et l'avenir du secteur postal.

« Bâtir la poste du futur, forte et dynamique »

« Stimuler la croissance postale dans un environnement d'innovation de rupture* ». Voilà le thème sur lequel plancheront 65 PDG d'opérateurs postaux le 6 septembre à Paris, au siège du Groupe La Poste. Dans cette période de profonde transformation de l’industrie postale, l'Union postale universelle (UPU, voir encadré) a souhaité organiser un Forum mondial des directeurs généraux pour mener une réflexion stratégique commune sur l'évolution et l'avenir du secteur postal.

Cette rencontre permettra de débattre des opportunités dont le secteur postal peut tirer parti pour bâtir la poste du futur, forte et dynamique, explique Béatrice Roux, directrice des affaires internationales du Groupe La Poste. Pour les dirigeants, ce sera également l'occasion d'échanger leur vision sur le rôle de la poste dans le secteur, et notamment sur les opportunités offertes par le commerce électronique, la diversification des services et les services financiers.

Pour cette première édition du forum, avec Bishar A. Hussein, directeur général du Bureau international de l'UPU, Philippe Wahl, président-directeur général du Groupe La Poste, accueillera notamment les représentants des postes russe, chinoise, japonaise et australienne. À leurs côtés figureront les PDG de nombreux opérateurs du continent africain, de la zone Asie-Pacifique, d'Europe occidentale et de l'Est… Plusieurs temps forts marqueront cette journée d'échanges, dont une prise de parole de Jean Tirole, le prix Nobel d'économie 2014 et président de l'École d'économie de Toulouse.

E-commerce et big data au cœur des échanges

L'UPU a centré les débats de cette première édition sur le numérique, avec un focus sur le commerce électronique et le big data**. Entre défis, opportunités et solutions, elle invite les postes à s'interroger sur l'économie numérique, avec ses pendants que sont la désintermédiation et la dématérialisation. L'UPU convie également les PDG à s'intéresser au big data dans la transformation des opérateurs, qui collectent une masse considérable de données, une richesse encore peu exploitée.

Dans un environnement concurrentiel de e-commerce qui évolue rapidement, au niveau transfrontalier et mondial, les participants pourront analyser le positionnement des postes et détecter quel peut être leur rôle. Les postes seront conviées à cerner une stratégie face aux vendeurs en ligne, qui de clients peuvent devenir concurrents. Et détecter comment elles peuvent encourager le développement du e-commerce avec l'UPU à leurs côtés.

L'Union postale universelle, au cœur du réseau postal mondial

Créée en 1874, l'Union postale universelle est une organisation intergouvernementale et une institution spécialisée des Nations Unies, dont le siège est à Berne (Suisse). Elle rassemble 192 pays-membres et leurs opérateurs postaux, représentant cinq régions géographiques : les Amériques, l’Europe orientale et l’Asie du Nord, l’Europe occidentale, l’Asie du Sud et l’Océanie, et l’Afrique.

L'UPU constitue le principal forum de coopération entre gouvernements, postes et autres acteurs du secteur postal mondial. Elle assure le fonctionnement du réseau postal mondial, fixe les règles concernant les échanges postaux internationaux entre ses pays-membres et formule des recommandations visant à stimuler la croissance du volume des échanges postaux et à améliorer la qualité de service au profit des clients.

Le congrès est l’organe suprême de l'UPU. Il se réunit tous les 4 ans, notamment afin de fixer les règles pour les échanges de courrier, colis et mandats internationaux. Le dernier congrès s'est déroulé à Doha en 2012.

* L'innovation de rupture vise le changement en accord avec les nouveaux modes de consommation et les nouveaux ou futurs usages. La rupture peut concerner la technologie, l'interne et le client.
** Le  big data vise la valorisation des données massives. Ce concept s'est répandu après 2010 pour traduire le fait que les entreprises sont confrontées à des volumes de données (data) à traiter de plus en plus considérables, de plus en plus variées. La création, la collecte, le traitement et le partage de ces données pré sentent in fine un fort enjeu commercial et marketing.

Retour haut de page

Pied de page