Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

La Poste poursuit son engagement en faveur de l’emploi, la formation et la santé au travail

  • 06/07/2017
  • Communiqué
Tags : Groupe

La Poste poursuit son engagement en faveur de l’emploi, la formation et la santé au travail

Les résultats  2016 de La Poste dans le domaine social témoignent de son effort continu en faveur de l’emploi avec4 463 recrutements en CDI réalisés en France. Le Groupe a privilégié le développement des compétences avec un budget de formation de 243 millions d’euros. Il a pris de nouveaux engagements en faveur de la prévention et de la santé au travail. Ses efforts en faveur de l’égalité des hommes et des femmes ont porté leurs fruits. Le dialogue social, très nourri, a été marqué par la signature de très nombreux accords majoritaires.

  • Un effort continu en faveur de l’emploi

L’effectif total du Groupe La Poste, en France et à l’étranger, a été en moyenne en 2016, de 251 249 personnes.

Dans un environnement difficile, Le Groupe La Poste poursuit son effort continu en faveur de l’emploi, avec plus de 10 000 recrutements en CDI réalisés en France en 2016, dont 4 463 au sein de la maison mère (contre 3 588 en 2015).

Parmi ces recrutements, 74,4% sont issus des viviers de l’entreprise (CDD, alternants, emplois d’avenir).

La Poste continue également de soutenir activement l’insertion des jeunes dans l’emploi : près de 60% des embauches en CDI ont concerné des jeunes de moins de 30 ans. Le Groupe a signé par ailleurs 5.736 contrats d’alternance en 2016.

L’âge moyen des collaborateurs continue d’augmenter légèrement, à 47.2 ans, 47% des postiers ayant plus de 50 ans en 2016.

  • Un engagement soutenu en faveur de la formation

La formation et le développement des compétences sont au cœur des engagements du Groupe pour accompagner l’évolution professionnelle des postiers. Le nombre de jours de formation a continué de croître, à 737 800 jours en 2016, un effort qui s’appuie sur un budget de formation de 243 millions d’euros, soit 4,02% de la masse salariale (contre 3,9% un an plus tôt). Depuis 2013, près de 8 postiers sur 10 ont été formés chaque année, contre 1 sur 2 en 2012. Fin 2016, 20 000 postiers étaient engagés dans un parcours qualifiant.

La formation des managers constitue un des axes privilégiés, grâce notamment à l’Institut du Management, qui a formé, en présentiel,  10 000 managers depuis sa création en 2014.

Le développement des compétences au sein du Groupe est très souvent lié à une évolution professionnelle : 31 500 postiers en ont bénéficié en 2016, 40% de ces évolutions étant couplées à une promotion.

Les postiers désireux d’évoluer peuvent s’appuyer sur la Bourse d’Emplois où plus de 11000 offres d’emploi internes ont été déposées en 2016.

Cette mobilité s’appuie sur les opportunités d’évolution offertes par la richesse des métiers du Groupe et le développement de nouveaux métiers. Ainsi, par exemple,  le partenariat avec l’école Simplon permet de former 50 postiers au métier de concepteur-développeur ; les métiers du facteur s’enrichissent de compétences nouvelles sur les services de proximité ; et dans la logistique, de nouveaux métiers se développent pour l’optimisation des transports, la prévision et la planification des flux. Enfin, pour accompagner la croissance du marché des professionnels et des entreprises, La Banque Postale développe un réseau de 1000 nouveaux responsables de clientèle professionnelle.

  • De nouveaux engagements en faveur de la santé et de la qualité de vie au travail

Le Groupe La Poste accorde une attention particulière à la préservation de la santé et la qualité de la vie au travail.

Il lance le projet « Bien dans son travail » qui prend en compte l’ensemble des aspects de la santé au travail : état de santé et inaptitude, âge, organisation du travail, prévention, mesures d’accompagnement au retour d’une absence de longue durée…

Ces mesures permettront de répondre à la hausse des absences pour maladie, le taux d’absentéisme ayant atteint, en 2016, 6,91% contre 6,65% en 2015, un taux principalement imputable aux arrêts de longue durée. Les arrêts maladie supérieurs à 6 mois constituent en effet 47% des jours d’absence, chiffre à analyser en tenant compte de la moyenne d’âge des postiers, de la pénibilité physique des principaux métiers de La Poste et de l’exposition aux risques d’incivilités et d’agressions.

Par ailleurs La Poste renforce sa politique de prévention des accidents : formation de l’encadrement, adaptation des d’équipements, limitation des risques liés à la station debout, aides aux postiers exposés aux incivilités notamment dans les bureaux de poste, rénovation de 3000 sites avec un budget dédié de 19 millions d’euros… 

Ces efforts, initiés en 2016 et qui ont déjà porté leurs fruits sur certains sites, visent à lutter contre les accidents du travail, dont le taux de fréquence a augmenté en 2016, à 26,2 accidents pour 1 million d’heures travaillées contre 24,7 en 2015.

Les erreurs de manutention et les faux mouvements sont les principaux types  d’accidents, suivis par les chutes et les accidents de circulation. Les accidents qui ont le plus augmenté en 2016 sont les agressions humaines et animales et les accidents de circulation.

  • Des résultats importants en matière d’égalité des hommes et des femmes

Après des efforts constants menés depuis plusieurs années en faveur de l’égalité des hommes et des femmes, La Poste compte désormais 52% de femmes et surtout 48% de femmes dans l’encadrement. 54.3% des promotions en 2016 ont concerné des femmes.

L’écart salarial hommes/femmes est devenu quasi inexistant (0,32%).

La politique en faveur de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle a été poursuivie avec la mise en place d’un « droit à la déconnexion ».

  • Une attention particulière à la diversité et l’égalité des chances

La Poste poursuit son implication en faveur des personnes en situation de handicap. Le taux d’emploi des personnes handicapées a atteint 5,84 % en 2016, alors qu’il ne dépassait pas 2 % en 2011. Le maintien dans l’emploi de ces personnes et l’adaptation des postes de travail sont les priorités du Groupe.

La Poste compte 11 000 postiers en situation de handicap, dont 159 recrutements réalisés en 2016.

  • Des écarts de rémunérations limités

La rémunération mensuelle brute des postiers a légèrement augmenté en 2016, à 2338 euros pour les salariés et 2629 euros pour les fonctionnaires.

La hiérarchie des rémunérations (rapport entre la moyenne des rémunérations des 10% des agents ayant les rémunérations les plus élevées et celles des 10% des agents touchant les rémunérations les moins élevées) est restée limitée (2,5 fois pour les fonctionnaires et 2,6 pour les salariés).

  • Des activités sociales pour répondre aux besoins des postiers et de leur famille

La Poste a poursuivi sa politique sociale avec une offre accessible au plus grand nombre. Près de 206 millions d’euros (soit un investissement moyen de 1058 euros par postier) y ont été consacrés en 2016.

Le Groupe La Poste a versé 32 millions d’euros à Action Logement au titre de la participation des employeurs à l’effort de construction, dont La Poste est le premier contributeur de France. 9478 postiers ont été bénéficiaires des prestations et solutions logement en 2016.

  • Un dialogue social nourri

L’année 2016 a été marquée par la conclusion de nombreux accords sociaux:

    • L’accord social majoritaire sur les Guichetiers-Chargés de clientèle signé  le 1er mars
    • L’accord majoritaire sur les métiers et les parcours professionnels des conseillers bancaires conclu le 2 mars
    • L’accord relatif aux mesures salariales pour l’année 2016, signé le 15 mars
    • L’avenant majoritaire à l’accord d’Intéressement à La Poste2015 – 2017 signé le 27 juin
    • L’accord majoritaire relatif à l’Insertion des jeunes et à l’emploi des seniors à La Postesigné le 3 octobre, suite à l’accord Contrat de génération signé en 2014

Depuis le 01/01/2017,  de nouveaux accords ont été signés :

    • 7 Février 2017 : accord sur l’amélioration des conditions de travail et l’évolution des métiers de la distribution et des services des factrices/facteurs et de leurs encadrantes/encadrants de proximité  
    • 30 Mars 2017 : accord salarial majoritaire relatif aux mesures salariales pour l’année 2017
    • 30 mai 2017 : accord unanime sur la politique du logement social à La Poste 2017- 2019
    • 21 juin 2017 : accord majoritaire relatif à la création du Comité de dialogue social stratégique Groupe

« Les chiffres 2016 témoignent de l’engagement social de La Poste en faveur de l’emploi, de la formation, de santé au travail, le tout dans le respect de la diversité et de l’égalité des femmes et des hommes» a souligné Sylvie François, Directrice générale adjointe en charge des ressources humaines. « Ces résultats doivent beaucoup à la qualité du dialogue social » a-t-elle ajouté en soulignant le nombre d’accords sociaux majoritaires signés. 

À propos du Groupe La Poste

Société anonyme à capitaux 100 % publics, Le Groupe La Poste est organisé en cinq branches : Services-Courrier-Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GeoPost, Numérique. Le Groupe est présent dans plus de 40 pays sur 4 continents. Chaque jour, les 17 000 points de contact de La Poste, 1er réseau commercial de proximité de France, accueillent 1,6 million de clients. La Poste distribue 23,265 milliards d’objets par an dans le monde (lettres, imprimés publicitaires et colis), 6 jours par semaine. En 2016, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 23,294 milliards d’euros, dont 22,4 % à l’international, et emploie plus de 250 000 collaborateurs. Plus proche, plus connectée, La Poste accélère sa transformation numérique en proposant une gamme de services autour de son rôle d’opérateur universel des échanges. Le Groupe La Poste, dans son plan stratégique « La Poste 2020 : Conquérir l’avenir » s’est donné pour objectif d’accélérer le développement de ses cinq branches et de conquérir de nouveaux territoires. Présente pour tous, partout et tous les jours, La Poste met le facteur humain et la confiance au cœur de la relation avec ses clients pour devenir la première entreprise de services de proximité humaine.

Retour haut de page

Pied de page