Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

Les Français plébiscitent les objets connectés au service du vivre mieux

  • 07/12/2016
  • Communiqué
Tags : Numérique

Etude menée par Opinion Way

La Poste publie aujourd’hui les résultats d’une étude sur les Français et les objets connectés. L’étude dévoile que 80% des répondants pensent que l’avenir des objets intelligents repose sur des services pour « vivre mieux », dans les domaines de la santé, de l’habitat ou de la vie quotidienne. Si 35% des Français possèdent aujourd’hui un objet connecté, le taux de possession et d’usage devrait décoller dans les 12 prochains mois. Ils représentent d’ailleurs une des grandes tendances des intentions d’achat de Noël, avec en tête : le bracelet sportif, suivi de la montre puis du porte-clés connecté.

Fort potentiel de croissance pour 2017

Une appétence pour les produits innovants

Les objets connectés bénéficient déjà d’une forte notoriété auprès des Français (97% des répondants en ont entendu parler) dont 35% en possèdent au moins un.

Une base solide pour voir le taux de possession et d’utilisation exploser dans les prochaines années, d’autant que 93% des répondants pensent que les objets intelligents vont se développer.

En 2016, les objets connectés vont truster la hotte du Père Noël !

D’ailleurs, près de 4 Français sur 10 envisagent d’acquérir un objet connecté dans les 12 mois à venir, dont la moitié à l’occasion de Noël.

En tête des intentions d’achat : les systèmes de sécurité et de protection du domicile, les bracelets sportifs et montres, les objets de santé (balance, tensiomètre…), les prises de courant et interrupteurs connectés.

Sous le sapin des Français, le trio de tête sera le bracelet sportif, la montre et le porte-clés connecté.

Les principaux freins à l’équipement

Toutefois, les constructeurs d’objets connectés devront relever 3 défis pour voir les ventes de leurs produits décoller : le prix de ces objets représente un frein à l’achat pour 86% des personnes interrogées, la sécurité des données personnelles est source d’inquiétude pour 77% des Français et 73% trouvent leur usage trop complexe (multiplication d’applications pour les piloter).

Se simplifier la vie quotidienne

Une perception paradoxale

Pour dépasser ces freins et aller au-delà de ce que 80% des Français considèrent encore comme des « gadgets », le développement de services associés aux objets connectés devrait les faire changer d’avis positivement. La grande majorité (86%) pressent d’ailleurs que l’IoT va offrir de plus en plus de services et représente l’avenir (80%).

Simplifier la vie quotidienne et accroître le bien-être des Français

Les Français ont des attentes précises sur les objets connectés et services associés, toutes tournées vers le « vivre mieux » : 88% pense à l’économie d’énergie, 86% espère voir leur vie quotidienne simplifiée, 85% souhaite que les objets connectés améliorent leur confort et 84% leur sécurité.

3 domaines à fort potentiel pour les objets connectés

L’intérêt pour les objets connectés se porte particulièrement sur :

  • Les services à la personne (pour 83% des répondants) : les personnes interrogées pensent que les objets connectés peuvent permettre l’intervention rapide de personnels de confiance auprès de personnes isolées ou contribuer au maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes.
  • Smart home et vie quotidienne (67%) : les Français pensent que l’IoT peut protéger leur domicile contre les intrusions, aider à faire des économies d’énergie ou encore lutter contre les risques d’incendies.
  • La santé et le bien-être (65%) : les objets connectés sont perçus comme pouvant contribuer au suivi des maladies chroniques et affections de longue durée, à l’amélioration de la forme physique notamment en les incitant à pratiquer une activité sportive plus régulière.

La Poste répond aux attentes des Français en matière d’Internet des Objets

Pour répondre au besoin d’un pilotage des objets connectés moins complexe, La Poste a lancé en 2015 le Hub Numérique, plateforme universelle permettant d’interconnecter les objets intelligents via une seule interface. L’objectif étant, in fine, de donner la possibilité au grand public et aux entreprises de créer de nouveaux usages et de nouveaux services innovants combinant applications numériques et services humains de proximité.

Le Groupe La Poste, opérateur de confiance des échanges, appuie son Hub Numérique sur des standards à même de dissiper les inquiétudes en matière de sécurité des données (data centers en France, certifications fortes HADS, API sous architecture REST). De plus, chaque utilisateur dispose d’une console de visualisation des partages, et a l'entière capacité de la gestion de ses données.

En parallèle, La Poste a créé French IoT, le premier programme de soutien aux start-up dans le domaine du développement d’objets ou de services connectés.
Dans le cadre de ce programme, La Poste sera présente au CES 2017 avec des projets qui combinent objets connectés et services de proximité via les facteurs qui sont désormais tous équipés de smartphones.
Bâti autour du Hub Numérique, le programme French IoT est soutenu par quatre grands groupes industriels précurseurs dans l’utilisation des objets connectés pour créer de nouveaux services et transformer leur business model.

Ainsi, grâce au Hub Numérique, La Poste, les start-up finalistes du concours French IoT ainsi que BNP Paribas Real Estate, Boulanger, Malakoff Médéric, Derichebourg Multiservices et Legrand travaillent avec La Poste pour développer des nouveaux cas d’usages de l’IoT sur plusieurs marchés particulièrement en avance :

  • Avec BNP Paribas Real Estate, Legrand et Derichebourg Multiservices sont développés des programmes « Smart Home » et « Smart Office », pour augmenter le bien-être et le confort des personnes, assurer leur sécurité, faire des économies d’énergie, etc. A titre d’exemple, BNP Paribas Real Estate a mis en place en juin 2016 un « Living Lab » à son siège pour tester les services innovants avant de les proposer à ses clients.
  • Malakoff Médéric propose à ses assurés des services de coaching personnalisé santé, de prévention et de suivi basés sur l’interconnexion d’objets de santé (balance, tensiomètre, spiromètre, bracelet fitness…) via le Hub Numérique. La plateforme universelle permet de définir des scénarios en fonction de règles préétablies pour un suivi des maladies chroniques, de l’obésité, de l’arrêt du tabac … et la définition de programmes de prévention adaptés.
  • Pour mieux répondre aux questions et craintes des Français quant à l'utilisation des objets connectés Boulanger et le Hub Numérique travaillent à une proposition innovante pour mettre en place facilement les conditions d'une utilisation plus simple, plus utile mais aussi plus humaine.

#IoT / #laposte / #ObjetsConnectes / #Noel2016 / #HubNumerique /
#FrenchIoT /#e-sante / #SAP / #SmartHome

À propos du Groupe La Poste
Société anonyme à capitaux 100 % publics, Le Groupe La Poste est organisé en cinq branches : Services-Courrier-Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GeoPost, Numérique. Le Groupe est présent dans plus de 40 pays sur 4 continents. Chaque jour, les 17 000 points de contact de La Poste, 1er réseau commercial de proximité de France, accueillent 1,6 million de clients. La Poste distribue 22,9 milliards d’objets par an dans le monde (lettres, imprimés publicitaires et colis), 6 jours par semaine. En 2015, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 23,045 milliards d’euros, dont 20,8 % à l’international, et emploie près de 260 000 collaborateurs. Plus proche, plus connectée, La Poste accélère sa transformation numérique en proposant une gamme de services autour de son rôle d’opérateur universel des échanges. Le Groupe La Poste, dans son plan stratégique « La Poste 2020 : Conquérir l’avenir » s’est donné pour objectif d’accélérer le développement de ses cinq branches et de conquérir de nouveaux territoires. Présente pour tous, partout et tous les jours, La Poste met le facteur humain et la confiance au cœur de la relation avec ses clients pour devenir la première entreprise de services de proximité humaine.

A propos de la Branche Numérique du Groupe La Poste
Dans le cadre de son plan stratégique « La Poste 2020 : conquérir l’avenir » lancé début 2014, Le Groupe La Poste s’est réorganisé autour de 5 branches avec l’émergence d’une branche d’activité à part entière consacrée au numérique. En avril 2014, la branche Numérique a été créée en rassemblant toutes les activités numériques du Groupe. Elle regroupe la direction du numérique de La Poste et trois filiales BtoB : Docapost (spécialiste de la transformation numérique des organisations), Mediapost Communication (maîtrise des médias digitaux et traitement des datas) et Start’inPost (accélérateur industriel de startups). Elle rassemble plus de 5 500 collaborateurs.

Méthodologie :

  • Echantillon représentatif de la population française de 1039 individus âgés de plus de 18 ans.
  • Méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
  • Questionnaire soumis en ligne sur système CAWI.
  • Terrain réalisé du 21 au 27 octobre 2016.
  • Norme ISO 20252.
  • Pondération effectuée a posteriori pour correspondre exactement aux quotas requis. Avant analyse, une relecture de contrôle du tri à plat bru a été effectuée en comparaison du tri à plat final du terrain. Après pondération, les résultats ont été contrôlés afin de valider qu’ils ne sont pas affectés de manière significative.

Contacts Presse

Retour haut de page

Pied de page