Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

RESULTATS 2017 DU GROUPE LA POSTE : croissance du chiffre d'affaires et du résultat d'exploitation, portée par le développement et la conquête de nouveaux marchés

  • 22/02/2018
  • Communiqué
Tags : Groupe

Le Conseil d’administration de La Poste, réuni ce jour sous la présidence de Philippe Wahl, a arrêté les comptes consolidés du Groupe pour l’exercice 2017.

  • Produits opérationnels : 24 110 millions d’euros, en progression de 3,5% (+2,5% à périmètre et change constants)
  • Résultat d’exploitation1 : 1 012 millions d’euros, en croissance de 3,8% (+6,4% à périmètre et change constants)
  • Résultat net part du Groupe : 851 millions d’euros, en hausse de +0,3% (+0,4% à périmètre et change constants)
  • Indicateur de santé économique2: 436 millions d’euros (+202 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2016)
  • Dette nette3 : 3 820 millions d’euros (+101 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2016)
  • Ratio dette nette3/ capitaux propres : 0,34 (stable par rapport au 31 décembre 2016)

En 2017, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe La Poste s’est élevé à 24 110 millions d’euros, en croissance de 3,5%, et son résultat d’exploitation a atteint 1 012 millions d’euros, en progression de 3,8%.

Cette bonne performance témoigne de l’engagement du Groupe en faveur de son développement et de la maîtrise de ses coûts. Elle résulte notamment d’une bonne résistance de la Branche Services-Courrier-Colis, favorisée par l’essor des nouveaux services et la croissance du colis ; d’un fort développement de l’express (GeoPost) et de la branche Numérique ainsi que d’une bonne tenue des activités de La Banque Postale. 

La montée en puissance des nouvelles activités, axées sur la proximité et l’adaptation aux modes de vie et à l’évolution de la société est illustrée par les offres « Veiller sur mes parents » ou le passage de « l’examen du code la route ». La conquête de nouveaux marchés s’est accélérée à travers une politique active de croissance externe, à laquelle le Groupe a consacré 677 millions d’euros, essentiellement dans le secteur de l’express, mais aussi dans ceux de la Silver Economie, des services de proximité ou du numérique ; il a notamment pris une participation dans BRT4 et fait l’acquisition d’Asten Santé4 et d’Ametix4. Il a enfin dédié 1 3525 millions d’euros à des investissements, pour le développement de ses activités.

Parallèlement, Le Groupe a préparé, avec l’Etat, le nouveau contrat d’entreprise qui fixe les objectifs et modalités d’exécution de ses missions de service public pour la période 2018-2022. Ce contrat a été signé le 16 janvier 2018. L’année 2017 a également conduit, avec l’accord préalable de l’Arcep, à la révision du plafond tarifaire 2018 des tarifs de prestation du service universel postal et à la fixation de leur encadrement pluriannuel entre 2019 et 2022. Ces décisions confirment l’attachement des autorités à la soutenabilité et la pérennité des missions de service public attribuées à La Poste.

Sur le plan social, 12 nouveaux accords ont été conclus, dont l’accord « Facteurs 2017 » relatif à l’amélioration des conditions de travail et l’évolution des métiers de la distribution et des services des facteurs et de leurs encadrants. Ces accords reflètent l’intensité du dialogue social en place dans l’entreprise. Le déploiement des programmes de formation s’est également poursuivi, permettant à plus de 84% des postiers de bénéficier d’une formation au cours de l’année, soit le taux le plus élevé jamais enregistré. 

Enfin, La Poste a poursuivi ses actions en matière d’engagement sociétal et de transition énergétique. Sa démarche a notamment été récompensée par une amélioration de ses notations extra-financières.

Toutes ces actions témoignent de l’engagement du Groupe à favoriser le lien social et l’intérêt général, à offrir à ses collaborateurs les moyens d’accomplir leurs missions et de développer de nouveaux savoir-faire, à encourager le développement responsable tout en assurant la pérennité de ses activités.

Philippe Wahl a tenu à saluer et remercier l’ensemble des postiers pour leur engagement au quotidien et leur très forte implication au service des clients et de la transformation du Groupe. La qualité de ces résultats se traduit par la croissance de la prime d’intéressement versée pour un montant identique à chaque postier, quels que soient son statut, son métier ou son niveau de rémunération.

Résultat d’exploitation après quote-part du résultat net des sociétés sous contrôle conjoint

Indicateur de santé économique = Flux de trésorerie des activités opérationnelles hors banque (1 827 m€) – (achats d’actifs corporels et incorporels hors banque (1 075 m€) + cession de véhicules (18 m€)) – dividendes versés (173 m€) – intérêts nets payés (162 m€). En 2016, les montants étaient respectivement les suivants : 1 448 m€, 917 m€, 21 m€, 174 m€ et 145 m€.

3 La dette nette du Groupe ne prend pas en compte l’activité bancaire pour laquelle ce concept n’est pas pertinent.

4 A hauteur de 37.5% pour BRT, 52.7% pour Asten Santé et 70% pour Ametix

5 Les investissements pris en compte dans la génération de trésorerie sont les investissements hors banque à hauteur de 1 075 millions d’euros (278 millions d’euros ont été investis et financés par La Banque Postale).

6 Indicateur de santé économique = Flux de trésorerie des activités opérationnelles hors banque (1 827 m€) – (achats d’actifs corporels et incorporels hors banque (1 075 m€) + cession de véhicules (18 m€) – dividendes versés (173 m€) – intérêts nets payés (162 m€). En 2016, les montants étaient respectivement les suivants : 1 448 m€, 917 m€, 21 m€, 174 m€ et 145 m€.

7 La dette nette du Groupe ne prend pas en compte l’activité bancaire pour laquelle ce concept n’est pas pertinent

8 Ratio CET1 avec application des mesures transitoires (le ratio fully-loaded s’élève à 13,4 % au 31 décembre 2017).

9 Hors épargne centralisée à la CDC.

Contacts Presse

Retour haut de page

Pied de page