Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

Véronique Olmi remporte la 2ème édition du « prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE » pour son livre Bakhita

  • 26/09/2017
  • Communiqué
Tags : Groupe

Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE a remis ce lundi 25 septembre 2017, pour sa seconde édition, le « prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE» à Véronique Olmi pour son livre Bakhita. La remise de ce prix s’est déroulée à l’Hôtel Choiseul-Praslin, en présence de Rémy Weber, président du directoire de La Banque Postale.

BPE, la banque patrimoniale de La Banque Postale, porteuse notamment de valeurs de proximité et de confiance, a souhaité créer le « prix littéraire Patrimoines de la Banque privée BPE ».

«Un livre qui se lit et nous relie pour une banque aux préoccupations citoyennes»  traduit Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE et directeur du pôle patrimonial de La Banque Postale.

Un bandeau « Prix Patrimoines 2017 - Banque BPE » a été réalisé pour le livre lauréat. Ce dernier distingue chaque année le livre primé en librairie. Décerné à la mi-septembre, le Prix Patrimoines de la banque BPE s’inscrit dans les prix littéraires de la rentrée culturelle.

  • 7 ouvrages sélectionnés pour ce prix :

7 romans ont été sélectionnés pour ce prix dont l’ambition est de mettre en valeur un livre qui porte un regard solidaire sur notre société et dont le style célèbre la langue française.

-         Jakuta ALIKAVAZOVIC – L'avancée de la nuit(L'Olivier)

-         Thomas FLAHAUT – Ostwald(L’Olivier)

-         Brigitte GIRAUD – Un loup pour l'homme(Flammarion)

-         Véronique OLMI – Bakhita (Albin Michel)

-         Éric REINHARDT – La chambre des époux(Gallimard)

-         Thomas VINAU – Le camp des autres(Alma)

-         Alice ZENITER – L'art de perdre(Flammarion) 

  • Un jury prestigieux

Les délibérations du jury se sont déroulées le 7 septembre 2017.

La remise du prix s’est faite en présence des 11 membres du jury, composé d’écrivains, de journalistes, d’artistes, de personnalités de différents horizons :

Nathacha Appanah, journaliste et romancière, lauréate 2016 du Prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE, prix France Télévision 2017, prix Anna de Noailles de l’Académie française ;

Floryse Grimaud, secrétaire générale du prix ;

Daniel Picouly, écrivain, dramaturge, prix Renaudot, présentateur d’émissions culturelles à la télévision, Président du jury ;

Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE et directeur du pôle patrimonial de La Banque Postale ;

Tatiana de Rosnay, journaliste, écrivain et scénariste ; 

Laïla Séfrioui, responsable de la communication de BPE ;

François Sureau, avocat, écrivain, Grand prix du Roman de l’Académie française, prix Goncourt de la nouvelle ;

Philippe Vallet, journaliste littéraire à France Info, producteur, prix Roland Dorgelès, Vice-président du jury ;

Didier Van Cauwelaert, écrivain, dramaturge, prix Goncourt ;

Pierre Vavasseur, écrivain, parolier, journaliste culturel auParisienetAujourd’hui en France ;

Olivier Weber, écrivain et grand reporter, prix Albert Londres, Ambassadeur de France itinérant.

BPE

Banque privée de La Banque Postale, BPE reflète la volonté de la banque d’offrir une prestation haut de gamme à ses clients patrimoniaux. Comptant fin 2016 plus de 60 000 clients, elle déploie ses savoir-faire en matière de gestion de patrimoine et de gestion de fortune à destination d’une clientèle exigeante de particuliers, entrepreneurs, cadres et dirigeants d’entreprise.

L’auteur

Véronique Olmi est une écrivaine Française née en 1962 dans le sud de la France.

Elle fut auteur pour le théâtre et a écrit notamment les pièces « Chaos debout » en 1997, « Point à la ligne » en 1998 ou encore « Je nous aime encore » en 2006.

Elle crée en 2012 le festival de théâtre «  Le Paris des femmes » en collaboration avec Anne Rotenberg. Durant trois ans elle dirige le comité de lecture du théâtre du rond-point.

Véronique Olmi a reçu plusieurs récompenses, tels que le prix Alain Fournier, Prix des maisons de la presse ou encore Prix de la Fondation La Poste.

L’ouvrage

Le romanBakhita, inspiré d’une histoire vraie, raconte le destin bouleversant d’une femme qui connut l’horreur de l’esclavage dès l’âge de sept ans. Elle fut par la suite domestique et passa de maître en maître. Véronique Olmi nous décrit une femme forte, qui a décidé de vouer sa vie aux enfants pauvres. Après avoir vécu dans l’horreur et la souffrance durant sa jeunesse, Bakhita décide de devenir religieuse en Italie puis est canonisée par Jean Paul II.

Retour haut de page

Pied de page