Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Menu secondaire

Contenu Principal

Pourquoi des conférences citoyennes ?

Après avoir co-construit son projet stratégique avec 150 000 postiers, des élus et des associations de consommateurs, La Poste associe aujourd’hui les Français au travers de 3 conférences citoyennes : des urbains, des ruraux et des entrepreneurs. La question qui leur est posée : « en tant que citoyen, quels sont les différents services que vous attendez de La Poste dans les prochaines années, pour la collectivité et pour vous ? »

Pourquoi des conférences citoyennes ?

Les temps forts de la démarche en image

Découvrez la vidéo des temps forts des Conférences citoyennes.

Le contexte

La Poste est en train de définir un nouveau plan stratégique avec une priorité : le développement au service des clients et des territoires.
Pour ce faire, Le Groupe La Poste s’appuie sur une démarche d’écoute de l’ensemble des parties prenantes. Au 1er semestre 2013 La Poste a associé plus de 150 000 postiers, des associations de consommateurs et des élus à la définition de son projet stratégique. Elle associe aujourd’hui les citoyens pour connaître leur besoins de services, à la fois pour eux-mêmes et pour la collectivité.

Une méthode participative : les conférences citoyennes

Les besoins en services sont différents d’un territoire à un autre. Les citoyens sont les mieux placés pour prendre en considération leur réalité quotidienne, identifier leurs besoins et donc imaginer les services dont ils auront besoin demain.

Outil de démocratie participative, les conférences citoyennes permettent d’associer les citoyens à un débat et/ou à la prise de décision. Elles restent très peu utilisées en France alors même qu’elles ont prouvé leur efficacité dans d’autres pays comme le Danemark ou le Canada.

Pour les conférences citoyennes de La Poste, le projet est géré par un comité de pilotage composé de membres du Groupe La Poste, de l’IFOP, et de personnalités extérieures. 3 groupes de citoyens issus de 19 régions de France sont constitués par l’institut IFOP :

  • un groupe de citoyens ruraux;
  • un groupe de citoyens urbains;
  • un groupe de citoyens entrepreneurs (TPE).

Ils répondent à la question :

« En tant que citoyen, quels sont les différents services que vous attendez de La Poste dans les prochaines années, pour la collectivité et pour vous ? »

Chaque groupe se réunit 3 fois : d’abord pour être formé et réfléchir, ensuite pour débattre avec des porteurs d’intérêt. Ce temps de débat est important. Il s’agit d’entendre la diversité et la complémentarité des points de vue des différentes parties prenantes, afin d’identifier des services pour demain. Enfin, à l’issue d’un temps de délibération, chaque groupe rédige un avis argumenté avec des propositions qui font l’objet d’une synthèse et seront remis à La Poste en janvier 2014. Les propositions des citoyens alimenteront le plan stratégique du Groupe La Poste pour les années à venir.

Le pilotage du projet

Le projet est géré par un comité de pilotage composé de membres du Groupe La Poste, de l’IFOP, et de personnalités extérieures :

  • Michel BLANC : Ancien Trésorier-Payeru Général, ancien Directeur de France 3, Conseiller pour les affaires publiques au sein du groupe Dexia;
  • Cécile BLATRIX : Professeur en science politique, AgroParisTech. Directrice-adjointe du CERAL (Centre de Recherche sur l'Action Locale);
  • Frank BERZIERI : Responsable de la planification stratégique chez ADP;
  • Alexis DELABRE : Créateur d’entreprises et directeur de l’American Graduate School de Paris;
  • Michèle FOLIAN : Ancienne directrice adjointe de la rédaction chez Toutpourlesfemmes.com, Ex-directrice économique du Groupama;
  • Claire GALLACCIO : Directrice stratégie de communication et études, Le Groupe La Poste;
  • Christine HALLIOT : Directrice de l’innovation chez Total;
  • Bernard HAURIE : Directeur de l’Innovation et du Développement des Services, Le Groupe La Poste;
  • Philippe MANIERE : Président de Footprint > consultants;
  • Philippe MOATI : Professeur d’économie à l’université Paris Diderot, spécialiste des consommations émergentes;
  • Damien PHILIPPOT : Politologue, directeur des études politiques à l'IFOP;
  • Jacques SAVATIER : Directeur des Affaires Territoriales et du Service Public, Le Groupe La Poste;
  • Fréderic SIMIAND : Directeur Général AID Computers / Groupe ACTIVIUM.
Retour haut de page

Pied de page