Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

La Poste, présente sur tout le territoire

Pour participer à l’aménagement du territoire, La Poste s’appuie sur ses points de contact. Grâce à son maillage territorial unique, elle garantit l’accessibilité de ses produits et services sur l’ensemble du territoire. Le contrat de présence postale territoriale fixe le cap et le périmètre d’exercice de cette mission.

Les points de contact, au cœur de l’aménagement du territoire

La Poste contribue à l’aménagement du territoire grâce à son réseau de points de contact : 90% de la population est située à moins de 5 kilomètres et à moins de 20 minutes en voiture d’un point de contact postal, et il existe au moins 17 000 points de contact au niveau national. Ces deux règles d’accessibilité, définies dans le cadre de sa mission de service public, permettent à La Poste de maintenir un niveau d’accès élevé aux produits et services postaux sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones les moins denses.

La présence postale en chiffres

  • 17 111 points de contact, dont 9 254 bureaux de poste gérés en propre et 7 829 points de contact en partenariat (agences postales communales et relais poste) ;
  • 96,7 % de la population française se trouve à moins de 5 km d’un point de contact postal ;
  • 56 relais en zones urbaines inaugurés en 2015 dans les lieux à fort trafic, gares, supermarchés et conciergeries solidaires ;
  • 110 bureaux identifiés en 2015 accueilleront une Maison de services au public réunissant des opérateurs de service public partenaires (dont 40 déjà ouvertes en 2015).

Le contrat de présence postale

L’organisation de la présence postale territoriale est assurée grâce au fonds national postal de péréquation territoriale. Le contrat de présence postale territoriale, signé par l’État, l’Association des Maires de France et La Poste pour une durée de trois ans, fixe le montant prévisionnel des ressources de ce fonds. Il définit également les orientations en matière d’évolution des services, délimite le périmètre de mise en œuvre du fonds de péréquation, établit les règles d’affectation des ressources et détermine les règles de gouvernance de la présence postale territoriale. Le contrat de présence postale territoriale 2017-2019, signé le 11 janvier 2017, s’inscrit dans la continuité des trois précédents contrats grâce à la poursuite de la rénovation des bureaux, à la pérennisation des partenariats (agences postales et relais poste) et au développement des nouvelles formes de mutualisation (Maisons de services au public et facteur-guichetier en bureaux). Il met également l’accent sur l’accessibilité, avec la volonté d'adapter la présence postale aux besoins spécifiques de chaque territoire et population, en tenant compte des nouveaux usages et des évolutions technologiques.

L’accessibilité passe aussi par le numérique

Tout comme le précédent contrat, le contrat de présence postale territoriale 2017-2019 fait le pari d'une accessibilité numérique renforcée, qui doit faciliter l'accès à tous les produits et services de La Poste et diminuer la fracture numérique. Les points de contact deviennent de plus en plus connectés, comme en témoigne le déploiement de tablettes numériques en agences postales communales. Elles permettent à la clientèle d’accéder aux services en ligne de La Poste ainsi qu'aux principaux sites de service public. L'équipement des points de service d'un réseau Wifi, initié en 2016, permettra de répondre au besoin constant de connectivité des clients et simplifiera l'accès aux services numériques.

Retour haut de page

Pied de page